Affiche Ashaninka

Répondant à l’appel d’Edmond Baudoin, les auteurs de la bande dessinée contemporaine offrent l’un après l’autre une planche originale ou un dessin en solidarité avec les Ashaninka. Au bout du compte ces pages pourraient être celles d’un livre aux éditions l’Association.

Certains originaux de ces planches et dessins seront vendus aux enchères à l’occasion d’une soirée de soutien.

Pour donner l’écho nécessaire à cet élan de solidarité du monde de la bande dessinée, nous proposons à tous les titres de la presse quotidienne francophone de faire leur une, le même jour, sur le thème de la déforestation et des droits indigènes, en demandant une illustration de couverture à de « grands » dessinateurs.

Enki Bilal réfléchit à un dessin pour la couverture de Libération.

Tardi proposera une couverture au Parisien.

Joan Sfar planche sur celle de La Croix.

Bien sûr nous sollicitons également Plantu, et c’est Derib qui a dessiné la « petite écolière Ashaninka »

Tous les bénéfices de la vente seront intégralement perçus par la CARE.