Pour que les barrages prévus ne soient jamais construits sur les fleuves Ene et Tambo, nous offrons aux internautes plusieurs moyens simples et concrets de soutenir le combat des Ashaninka.

Ces moyens sont autant d’armes, pacifiques, pour installer dans le débat publique cette évidence ignorée : notre dernier espoir de préserver ce qu’il reste de l’Amazonie repose sur les peuples qui l’habitent, soutenons-les!